Ma liberté , c'est maintenant

Devenir vivant(e)

Enregistrez-vous auprès de la Common Law (Droit Commun).

Vidéo : "La Soumission"

Ce qu’on vous cache en 5 minutes.

Podcast dans

Réservés aux membres, pour en savoir plus, abonnez-vous sur telegram https://t.me/clcinternational

La Common Law Internationale est un tribunal du droit commun qui permet de vous enregistrer légalement en tant qu’être vivant. Ce droit universel est valable à toutes les femmes et  les hommes vivants sur cette terre. Définissez votre statut, cela demande une démarche de votre part. En effet, il y a eu un contrat passé entre une personne fictive/physique/homme de paille portant le TITRE NOM PRENOM qui est présumé être “vous” à travers des corporations.

Pour la France, ce que l’on appelle pays n’est rien d’autre qu’une société nommée “république française présidence”, numéro de siret : 10000001700010 depuis le 16/01/1947.

Pour la Belgique, l’entreprise privée appelée “Etat belge” est enregistrée à la BCE N°0252.796.351 depuis le 07/02/1831, dont la constitution belge, le 07/02/1831 (même date) : un exemple parfait d'un pseudo "pays"
(voir
 la bataille de Waterloo 1815 Napoléon Bonaparte)

La Suisse est enregistrée comme une compagnie, le  24/02/1993 numéro 0449.309.542 puis  "la Confédération Suisse" à Bruxelles, numéro 0550.646.531  depuis le 18/02/2014

Le Luxembourg est enregistré comme une compagnie, le 1 janvier 1980 numéro 0998.139.304, appelée "L'état du Grand Duché de Luxembourg" à Bruxelles. 

L'Italie est enregistrée comme une entreprise commerciale, appelée "ITALY REPUBLIC OF" CIK numéro 0000052782 aux États-Unis 

La Grèce est enregistrée comme une entreprise commerciale, appelée "HELLENIC REPUBLIC" CIK numéro 0000931106 aux États-Unis

Le Portugal est enregistré comme une entreprise commerciale, appelée "REPUBLIC OF PORTUGAL" CIK numéro 0000911076 aux États-Unis

La Pologne est enregistrée comme une entreprise commerciale, appelée "POLAND REPUBLIC OF" CIK numéro 0000079312 aux États-Unis

On retrouve partout le même schéma dans tous les états (alias pays) du monde, ils ont été forcloses officiellement en 2012 (UCC Doc # 2012127914 Nov. 28, 2012).

 

Pour qu’un état puisse vous soudoyer de l’argent à votre insu, il fallait créer une personne fictive juridique sur laquelle s’appuyer. 

Pour ce faire, ils ont créé un acte de naissance portant votre prénom et votre nom en lettres capitales qui est la propriété de la société appelée “république française présidence” selon les “états”. Vous pouvez le vérifier sur votre passeport, votre prénom et votre nom sont en lettres majuscules. En effet, un contrat ne peut se faire qu'avec un rapport d'égalité, une société ne peut pas contracter avec un être vivant (vous n’êtes pas une société) d’où la construction fictive juridique afin que votre identité devienne contractuelle. Et ainsi, vous soudoyez de l’argent sans votre consentement. 

En fait, le NOM en tout capital ne se lit pas, c’est une interprétation de la langue française ou anglaise. N (espace) O (espace) M , les caractères sont séparés par un espace. La syntaxe est incorrecte, grammaticalement incorrect. Sauf si vous créez un lien entre les caractères à l'aide de traits d'union N-O-M, alors il est possible de le lire. Par conséquent, la fraude du nom n'existe pas, à moins que vous ne vous considériez comme sourd et muet. Ils sont également appelés symboles, car chaque caractère est séparé du suivant. Le N O M est un TITRE créé à la naissance qui sera plus tard coté à la bourse de New York. Vous pouvez à tout moment contrôler votre personnalité juridique inscrite dans votre pièce d’identité, en vous déclarant à la Common Law  en tant qu’être vivant. Le nouveau numéro de répertoire sera officiellement reconnu dans le monde d’entier. Puis seulement, vous briserez la chaine et vous deviendrez libre. 

1. ne pas tuer ou blesser
2. ne pas nuire à autrui
3. respecter le libre arbitre 

La première étape consiste a déclaré une naissance en tant qu’être vivant. En effet, l’état alias l’entreprise, vous a attribué une pièce d’identité d’une personne fictive juridique, en relation à une entreprise privée commerciale. Dans les faits, vous n’existez pas, sauf en tant que personne fictive écrite sur le papier, vous jouez le rôle de l’avatar, vous vous confondez avec la personne fictive car elle porte le même nom et prénom. Comprenez que votre identité fictive est une marchandise, qui peut-être vendue  et dont on peut revendiquer la propriété. 

Dans la section documents, les 3 PDFs à garder sous la main (certificat de naissance, nom fictif, et déclaration du vivant)

Ma carte liberté

La carte clc confirme ce qui suit :
Que tous les hommes et toutes les femmes sont égaux.
Que le titulaire de cette carte n’est pas un homme de paille, une personne fictive , une société fictive , une entité légale ou une personne morale.

Carte clc 2024

Non, aucun changement n'est opéré. Ni l'administration, ni les pouvoirs locaux ne peuvent le faire sans votre consentement.

L'enregistrement auprès de la CLC  en tant qu'être vivant avec votre référence, 1 à 7 jours. Si vous ajoutez la demande de carte clc 2 à 3 semaines.

Les documents de la CLC permet de revendiquer votre naissance car il y a eu tromperie et manipulation sans votre consentement. 

Dr. Astrid Stuckelberger
"La clé"

Le 20/12/2022 par Daniel Pilon, Chroniqueur

Mettre en pratique sa souveraineté

Les hommes et les femmes ne font pas partie de la fiction juridique légale

C’est un pays qui est devenu une entreprise commerciale, et qui dit commerce, dit contrat, or vous n’avez pas de contrat

Ce sont des obligations et des devoirs qui vous lient à une entreprise avec un consentement éclairé et volontaire, divulgations des termes et conditions, contrepartie valable, signature, date.

Oui, les agents : policier, gendarme, huissier de justice…etc. sont incorporés à une entreprise. Or vous n’êtes pas une entreprise

Je refuse, je réponds :” je ne consens pas, je ne souhaite pas contracter avec vous, je ne réponds pas à vos questions” répéter si nécessaire, au bout du compte, ils vous laisseront tranquille.

Oui, vous êtes en droit de l’utiliser à vos fins. En vous déclarant à la CLC, vous reprenez le contrôle de la personne fictive créée par l’état alias l’entreprise.

Certificat de naissance

Le Tribunal du Droit Commun a créé une base de données internationale pour tous les hommes et femmes vivants. En soumettant une déclaration de naissance, vous confirmez que vous existez.

Actuellement, le seul document existant à votre sujet est une fiction juridique que l’État vous a attribuée, ce qui signifie que vous êtes soumis à ses règles. En enregistrant votre naissance auprès de la Common Law,  deux choix s’offrent à vous , soit vous restez sous le régime et les règles statutaires ou  soit vous vous placez sous la juridiction de la Common Law (le Tribunal du Droit Commun).

L’enregistrement de vos données auprès du Tribunal de Droit Commun est gratuit.

Rejoignez-nous

Panier
Retour en haut